Maîtriser la gouvernance d'entreprise pour accroître la performance de votre entreprise

Gouverner une entreprise n'est pas une tâche facile. Il faut prendre en compte un large éventail de parties prenantes, des actionnaires à l'organisation et à la structure. Il est donc primordial pour les dirigeants et les administrateurs d’entreprises de comprendre comment maîtriser la gouvernance d’entreprise afin d’accroître la performance globale de leur organisation. Dans cet article, nous examinerons ce que signifie vraiment la gouvernance d'entreprise et discuterons des différents outils dont dispose une organisation pour atteindre ses objectifs de gestion et de performance financière.

Gouverner une entreprise n'est pas une tâche facile. Il faut prendre en compte un large éventail de parties prenantes, des actionnaires à l'organisation et à la structure. Il est donc primordial pour les dirigeants et les administrateurs d’entreprises de comprendre comment maîtriser la gouvernance d’entreprise afin d’accroître la performance globale de leur organisation. Dans cet article, nous examinerons ce que signifie vraiment la gouvernance d'entreprise et discuterons des différents outils dont dispose une organisation pour atteindre ses objectifs de gestion et de performance financière.

A découvrir également : Les secrets de la réussite des entreprises familiales

La structure de la gouvernance d'entreprise

La gouvernance d'entreprise est un ensemble de processus, réglementations, lois et institutions destinés à cadrer la manière dont l'entreprise est dirigée, administrée et contrôlée. Le conseil d'administration est le corps qui détermine la stratégie de l’entreprise et veille au respect des règles et des objectifs fixés par les actionnaires et dirigeants de l’organisation.

Il se compose généralement d'un nombre limité de membres élus parmi les principaux actionnaires ou dirigeants. Outre le Conseil d'Administration, les autres comités sont responsables du suivi et du contrôle des activités stratégiques ou spéciales assignées aux parties prenantes (comité financier, comité des audit, etc.

Cela peut vous intéresser : Le cycle de vie d'une entreprise : naissance, croissance, maturité et déclin

).

Pour assurer une bonne gestion des affaires sociales, une entreprise doit définir un code de gouvernance basé sur les pratiques commerciales courantes pour assurer la transparence et un bon contrôle sur toutes les décisions. Ce code peut aussi englober le devoir de fiducie des administrateurs envers l'actionnaire majoritaire, la divulgation obligatoire certaines informations sur la société ainsi que la limite liée aux transactions internes.

Le rôle du conseil d'administration et son organisation

Le Conseil d’Administration est le principal organe de direction de l’entreprise qui définit sa stratégie et veille à ce qu’elle soit mise en œuvre. Le Conseil s’assure que la société fonctionne selon les directives clairement établies par les actionnaires ou dirigeants pour atteindre ses objectifs financiers, opérationnels, juridiques et éthiques.

Les membres du Conseil ont pour mission principale d’obtenir une meilleure performance économique durable pour la société.

Le Conseil rédige souvent un rapport annuel qui décrit comment il gouverne l'entreprise et fournit un compte-rendu des performances opérationnelles passées et à venir. Dans lequel on trouve notamment des informations importantes telles que: le mode de nomination des membres du Conseil; comment le Conseil exerce ses fonctions; comment il assure un niveau approprié de contrôle interne; comment il agit en tant qu'organisme; ainsi que les procédures adoptées pour traiter les conflits entre propriétaires.

Les différents comités et leur place dans la structure de l'entreprise

Le conseil peut être divisé en différents comités, chacun ayant des responsabilités particulières en matière de gestion. Les principaux comités sont le comité financier, le comité des audit et le comité d'organisation et de nomination.

Enfin, le Comité de nomination et d'organisation examine les postes à pourvoir, la politique salariale, ainsi que les procédures de nomination et de rémunération des membres du conseil.

Le code de gouvernance d'entreprise : définition et objectifs

Un code de gouvernance est défini au niveau international comme « une suite structurée de règles qui indiquent la manière dont une entreprise doit être dirigée ». Il établit un cadre pour guider et harmoniser les pratiques d’administration et contribue à assurer la transparence et à maintenir une distance raisonnable entre l’actionnaire majoritaire et l’administration lorsque cela est possible.

Les principaux objectifs du code sont : protéger l’intérêt des actionnaires minoritaires ; garantir la transparence ; améliorer la performance globale de l’entreprise à long terme ; permettre aux actionnaires minoritaires de prendre part aux décisions; promouvoir une bonne communauté d’investissement ;prévenir ou limiter un conflit d’intérêts ou des abus potentiels.

Les parties prenantes au sein de l'entreprise

Toutes les entreprises ont des parties prenantes internes (employés, fournisseurs, clients) et externes (actionnaires, créanciers). Les droits et obligations spécifiques qui incombent à chaque partie prenante sont fixés par le gouvernement de l'entreprise.

Les droits des actionnaires et leurs obligations

Les actionnaires sont considérés comme propriétaires légitimes de l'entreprise car ils ont investi leur argent dans la société afin qu'elle puisse fonctionner correctement. Par conséquent, ils disposent d'un certain nombre de droits tels que le droit à un retour sur investissement adéquat via des dividendes ou une augmentation de la valeur de leurs actions.

Les obligations des actionnaires comprennent le respect des lois et réglementations applicables, le respect des statuts de la société et une bonne participation aux assemblées générales annuelles. Les actionnaires doivent également s’assurer qu’ils sont suffisamment informés des activités de l’entreprise afin de prendre les décisions adéquates en cas de conflits d’intérêts.

Les responsabilités des dirigeants envers les actionnaires

Les dirigeants sont responsables vis-à-vis des actionnaires pour garantir que l'entreprise fonctionne selon les directives clairement définies par les actionnaires ou dirigeants. Ils ont le devoir de veiller à ce que la société atteigne ses objectifs financiers, opérationnels, juridiques et éthiques fixés par ces parties prenantes.

La stratégie proposée par les dirigeants doit être conforme aux exigences du conseil d'administration et aux circonstances changeantes du marché et du secteur, et ne peut être approuvée sans sa validation préalable.

Les autres parties prenantes : employés, fournisseurs, clients

Même si tous les partenaires dans une organisation ne possèdent pas d'actions, ils jouent un rôle important dans le maintien et le développement de l'entreprise. Les employés apportent leur expertise spécifique à l'organisation et ont souvent droit au salaire équitable et à la protection sociale pour accomplir leurs tâches professionnelles.

Les fournisseurs livrent les biens et services nécessaires au fonctionnement normal de l'entreprise, tandis que les consommateurs pratiquent une consommation responsable qui contribue à améliorer la performance globale de l'organisation.

Les buts de la gouvernance d'entreprise

La gouvernance d'une entreprise a pour but principal de maximiser les intérêts des actionnaires en termes de montant des dividendes et de valeur des parts sociales ou actions. Mais elle permet aussi à l’entreprise d’améliorer sa performance à long terme par le biais d’une meilleure gestion des risques, la promotion des investissements rentables et la création d’un cadre stable pour son activité commerciale régulière.

Par ailleurs, elle permet d'assurer un niveau approprié de transparence sur toutes les décisions prises à différents niveaux hiérarchiques au sein de l’organisation (direction, conseil d’administration), donc une plus grande efficacité, et de maintenir un contrôle adéquat sur les activités des administrateurs.