Le monde de la langue des signes : que faut-il savoir ?

Découvrez l’histoire de la langue des signes française à travers cet article. Vous acquerrez des connaissances sur le monde des sourds et les bases de la communication par les gestes.

Source de la LSF

La LSF ou Langue des Signes Française facilite l'accueil et l'accompagnement des personnes sourdes ou malentendantes en utilisant le langage corporel à travers le langage des signes. C’est une méthode de communication non verbale qui consiste à l’envoi et à la réception des messages en utilisant des :

A lire en complément : Les métiers qui recrutent en 2024 : une liste pour trouver un emploi rapidement

  • expressions faciales,
  • positions corporelles,
  • gestes et divers types de bruits sans utiliser de mots.

Ce langage était souvent comparé au mime, estimant que les gestes réalisés étaient des représentations fidèles des objets qui nous entouraient. En réalité, il ne s’agit pas de geste, mais plutôt de signes. Vous pouvez suivre une formation langue des signes (lsf) pour mieux la comprendre.

Longtemps utilisée de façon informelle par les malentendants et les sourds, il faudra attendre le XVIIIe siècle pour que la langue des signes soit institutionnalisée en France. À cette époque, l'abbé Charles Michel de l'Épée recherchait et développait ce langage. En 1760, il fonde une école pour jeunes sourds, où il enseigne la langue des signes française. L'école qui deviendra plus tard l'Institut national des jeunes sourds. Il a fallu attendre 2005 pour que la Langue des Signes Française soit légalement reconnue en tant que langue officielle.

A voir aussi : Les avantages exclusifs d’une carte bancaire haut de gamme

Les caractéristiques de la LSF

Cependant, la LSF n'est pas une langue maternelle puisque approximativement 95% des sourds de naissances ont des parents qui entendent. On dit alors que c'est un langage naturel. Tout comme dans la langue française parlée, il se décline une variété de niveaux de communication, tons et styles : poésie, philosophie, humour, voire argot, jeux de mots et insultes. En résumé, tout est traduit en LSF. Il existe trois types de signes : iconiques, inspiration française et inventée.

Comme le français écrit et parlé, le LSF a évolué au fil du temps avec la conception de nouveaux symboles. Surtout lié aux évolutions techniques et technologiques et telles que l’informatique entre autres.

L’expression du visage fait aussi partie intégrante du langage des signes : si on fait le bon geste, ou mouvement, et la bonne position dans l'espace, mais sans expression faciale, c'est identique à prononcer un mot en français sans les consonnes.

Suivre une formation LSF, un avantage majeur

Si vous souhaitez maîtriser la langue des signes à des fins professionnelles ou personnelles, vous pouvez suivre une formation appropriée à vos besoins et à votre niveau en Langue des Signes Française (LSF).

Bon nombre de formations existent sous des formats variés : visioconférence supervisée, formation à distance, formation sur le terrain, et bien d’autres.

Apprendre une autre langue, et notamment un langage non verbal, permet aux personnes sourdes de prendre davantage conscience des personnes sourdes et de la perte auditive.

Petites astuces

Il faut pratiquer quotidiennement, pour bien apprendre. Ainsi, vous devez intégrer quelques nouveaux signes chaque jour, en fonction de votre activité. Ensuite, vous traduisez en signes les mots que vous pouvez entendre ou lire, les noms d'objets, les gestes que vous faites. Une bonne idée est de regarder les informations télévisées en LSF.

La détente est essentielle. Plus vos mains sont détendues, échauffées, souples, mieux, vous pourrez signer, plus vite, avec plus clairement et plus longtemps.